En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Centre de Recherche en Nutrition Humaine (CRNH) Ouest Logo INRAE Logo INSERM Logo Université de Nantes Logo CHU de Nantes Association de gestion du Centre de Recherche sur Volontaires sains (ACRV)

Centre de Recherche en Nutrition Humaine (CRNH) Ouest

Lait maternel et contaminants chimiques

Les niveaux de concentrations des contaminants chimiques recherchés (polluants organiques persistants de type dioxines, polychlorobiphényles, retardateurs de flamme polybromés) apparaissent globalement inférieurs dans les prélèvements de lait maternel collectés chez des mères Françaises par rapport à ceux observés dans des prélèvements issus de mères scandinaves. Les proportions relatives de ces différents contaminants diffèrent d’un pays à l’autre, avec notamment un rapport PCB/dioxines plus élevé en France.
© Inra-Oniris, Laberca
Des niveaux et des signatures d’exposition variables selon les pays.

Il est aujourd’hui bien établi que l’alimentation de la femme enceinte influence la composition du lait maternel. En fait, ce dernier reflète plus globalement leur environnement et leur style de vie. A côté de ses composantes nutritionnelles et bioactives, la présence de contaminants chimiques doit ainsi être prise en compte pour une approche bénéfice-risque plus intégrative. Les sources d’exposition à ces contaminants sont toutefois très variables entre les populations et à ce jour, les données épidémiologiques restent limitées. La variabilité interindividuelle en terme de métabolisme et de susceptibilité quant à l’impact de ces contaminants est également à prendre en considération pour une évaluation du risque adaptée.

Une caractérisation de plusieurs centaines de prélèvements de lait maternel collectés chez des femmes françaises, danoises et finlandaises, a été réalisée dans le cadre de programmes de recherche régionaux et européens. Un panel étendu de substances a été caractérisé, qui incluait les dioxines, les polychlorobiphényles (PCBs), les retardateurs de flamme polybromés, et les pesticides organochlorés. Les niveaux d’exposition des mères françaises se sont avérés  significativement inférieurs à ceux des mères nordiques. S’agissant de la famille des pesticides, le principal métabolite du DDT (le p,p’-DDE) est clairement le principal contributeur en termes d’exposition. L’existence de signatures d’exposition (proportions relatives des différents contaminants) différentes pour les trois sous-populations étudiées a également été mise en évidence.

Les différences observées sont à rapprocher de facteurs environnementaux, alimentaires et/ou génétiques. Le lien entre cette exposition et la santé des nouveau-nés reste à étudier. Sur le plan descriptif, ces données sont utiles pour estimer l’exposition du nouveau-né allaité, mais aussi comme indicateur de l’exposition interne de la mère et du fœtus durant la période de gestation.

Partenaires : cette étude a été conduite par le LABERCA, en collaboration avec l’Unité PHAN, le CHU de Nantes, et l’Hôpital Royal de Copenhague.

Publication associée : Antignac, J. P., Main, K. M., Virtanen, H. E., Boquien, C. Y., Marchand, P., Venisseau, A., Guiffard, I., Bichon, E., Wohlfahrt-Veje, C., Legrand, A., Boscher, C., Skakkebæk, N. E., Toppari, J., & Le Bizec, B. (2016, In Press). Country-specific chemical signatures of persistent organic pollutants (POPs) in breast milk of French, Danish and Finnish women. Environmental Pollution. http://dx.doi.org/10.1016/j.envpol.2016.07.069

Voir aussi

Site web du LABERCA:

http://www.laberca.org/