En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Centre de Recherche en Nutrition Humaine (CRNH) Ouest Logo INRAE Logo INSERM Logo Université de Nantes Logo CHU de Nantes Association de gestion du Centre de Recherche sur Volontaires sains (ACRV)

Centre de Recherche en Nutrition Humaine (CRNH) Ouest

Pourquoi utiliser l’eau deutérée pour mesurer la production de lait maternel ?

Ratons allaités
© A. Martin-Agnoux
Une restriction des apports en protéines pendant la grossesse et la lactation entraîne une baisse significative du flux de lait.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois, car il est associé à des bénéfices pour la mère et l’enfant. En France, le taux d’allaitement exclusif chute de 60% à la naissance à 35% dès la fin du premier mois. Une des explications est la perception d’une production peut-être insuffisante de lait maternel. Au mieux, la production de lait est mesurée indirectement par pesée des enfants, avant et après tétée. Cette méthode est peu précise et peut entraîner un arrêt précoce et injustifié de l’allaitement. De plus, elle est peu applicable en recherche sur des animaux modèles et de petite taille (rongeurs).

Nous proposons donc une méthode plus précise, consistant à administrer à la mère une dose d’eau marquée au deutérium, isotope stable de l’hydrogène, non radioactif et non-toxique, puis à suivre sa diffusion chez le petit allaité. L’eau du lait maternel étant la seule source d’eau ingérée par le petit, on peut quantifier la consommation de lait par le petit et en déduire le flux de lait entre la mère et le petit.

Cette méthode a été appliquée, pour la première fois chez le rat, pour quantifier la production de lait maternel. Elle a permis de montrer l’impact d’une restriction des apports protéiques de l’alimentation de la mère sur la production de lait. Pendant la lactation et la gestation, des rates Sprague Dawlay ont été soumises à un régime témoin (NP), et un régime restreint en protéines (LP) (-59% de protéines par rapport à NP). Entre les 11ème et 14ème jours de lactation, le flux de lait était de 3,30 g/h pour les mères NP versus 2,18 g/h pour les mères LP. La restriction protéique maternelle entrainait donc une baisse significative du flux de lait, de l’ordre de 34% (NP versus LP). Grâce à sa précision, cette méthode est maintenant disponible pour tester, sur un modèle animal rongeur, des molécules susceptibles d’améliorer la production de lait.

Partenaires : cette étude a fait l’objet d’une collaboration avec l’unité NP3 d’Oniris. Elle a reçu le soutien financier du Département INRA AlimH (ANSSD 2015).

Publication associée : Sevrin, T., Alexandre-Gouabau, M. C., Darmaun, D., Palvadeau, A., Andre, A., Nguyen, P., Ouguerram, K., & Boquien, C. Y. (2017). Use of water turnover method to measure mother's milk flow in a rat model: Application to dams receiving a low protein diet during gestation and lactation. PloS One, 12(7), e0180550. http://doi.org/10.1371/journal.pone.0180550